Le groupe Veolia

En bref

Le groupe Veolia est la référence mondiale de la gestion optimisée des ressources. Présent sur les cinq continents avec plus de 163 000 salariés, le Groupe conçoit et déploie des solutions pour la gestion de l’eau, des déchets et de l’énergie, qui participent au développement durable des villes et des industries. Au travers de ses trois activités complémentaires, Veolia contribue à développer l’accès aux ressources, à préserver les ressources disponibles et à les renouveler.
En 2016, le groupe Veolia a servi 100 millions d’habitants en eau potable et 61 millions en assainissement, produit 54 millions de mégawattheures et valorisé 31 millions de tonnes de déchets. Veolia Environnement (Paris Euronext : VIE) a réalisé en 2016 un chiffre d’affaires consolidé de 24,39 milliards d’euros. 

 

10 marchés mondiaux
3 métiers (eau, propeté, énergie)

24,39 milliards d'euros
de chiffre d'affaires

163 000 salariés
sur 5 continents

 
EauEau

• 94 millions de personnes desservies en eau potable

• 62 millions d'habitants raccordés en assainissement

• 4 532 usines de production d'eau potable gérées

• 3 442 usines de traitement des eaux usées gérées

EnergieEnergie

• 450 réseaux urbains et locaux de chaleur et de froid

• 53,7 millions de MWh produits

• 2,4 millions de logements collectifs gérés

• 2 000 sites industriels gérés

RecyclageRecyclage

• Plus de 51 millions d'habitants desservis en collecte pour le compte de collectivités locales

• 570 000 entreprises clientes (hors maintenance industrielle)

• 38 millions de tonnes de déchets valorisées sous forme de matière et d'énergie

• 719 unités de traitement exploitées


SEPT SECTEURS D’AVENIR
Veolia a identifié sept thèmes majeurs de rupture, des secteurs à fort gisement de revenus où les besoins en expertises pointues s’accroissent, portés par la pression sur les ressources. Ces secteurs correspondent aux nouvelles frontières des métiers de l’environnement, au sein desquels Veolia possède déjà des références majeures :
 
  • l'économie circulaire, pour faire face aux raretés de matières premières, d’eau ou d’énergie ;
  • les solutions innovantes, destinées à optimiser le fonctionnement des villes et de leurs services ;
  • le traitement des pollutions les plus difficiles : déchets toxiques, boues de stations d’épuration, eaux usées chargées ;
  • les opérations de démantèlement : plateformes offshore, navires, avions, centrales nucléaires ;
  • le secteur agroalimentaire, soumis à de très fortes exigences de qualité et de sécurité sanitaire ;
  • l’industrie minière, grosse consommatrice de ressources ;
  • l’industrie du pétrole et du gaz subissant de fortes contraintes environnementales.